Interview de Laurent Vanbergue

Laurent Vanbergue, Pharmacien Directeur Général à la tête d’Isipharm depuis plus de 2 ans répond aux questions sur le logiciel de gestion officinale LEO, son évolution et les projets à venir.

Quelle est la stratégie de l’entreprise ?

Notre stratégie est de répondre parfaitement aux enjeux de la profession. Nous souhaitons que notre logiciel LEO s’adapte le mieux possible aux nouvelles exigences du métier de pharmacien. L’objectif est que le logiciel soit fluide et devienne l’allié du pharmacien. Notre écoute des attentes clients doit nous permettre de convaincre beaucoup de pharmacies à utiliser LEO.

Quelles sont les forces de l’entreprise ?

La plus grande force d’Isipharm sont ses valeurs : l’esprit d’entreprise, l’indépendance, l’engagement en matière de santé publique, la proximité et le partage. Ces cinq valeurs sont fondatrices de la coopérative Astera ; elles ont guidé nos choix depuis plus de 100 ans.

Notre équipe, extrêmement investie, met le pharmacien au cœur de ses préoccupations et, avec le même état d’esprit s’engage fortement pour la santé publique.

Depuis votre arrivée, que pensez-vous de l’évolution LEO et ses services ?

Depuis mon arrivée, quelques semaines avant le début de la crise sanitaire, nous avons su nous adapter et sortir des sentiers battus : en innovant, en évoluant et en proposant de nouveaux services. Pour n’en citer que trois : Ma pharmacie LEO est devenue Ma santé et moi : l’application patients complétement intégrée dans LEO ; plus de fonctionnalités pour LEOscan, et plus récemment LEO a intégré la facturation accélérée des tests antigéniques allant jusqu’à l’envoi automatisé des résultats au SI-DEP.

Quelle chance d’avoir une équipe fédérée en qui j’ai une très grande confiance. Ensemble, nous avons dépensé beaucoup d’énergie et utilisé de grands moyens pour améliorer notre offre. Force de proposition, notre service R&D a laissé libre cours à son imagination pour innover.

Comment se passe la synergie avec les autres filiales ?

Les 20 ans de répartition chez CERP-Rouen me conférent une légitimité et me permettent de bien connaitre les filiales du groupe et leurs équipes. Les échanges sont fluides, l’entente parfaite pour construire des offres et créer des services à forte valeur ajoutée pour nos pharmaciens coopérateurs.

Aujourd’hui, nous organisons ensemble de nombreux événements et menons des actions communes avec le même objectif : accompagner le pharmacien pour lui faciliter le quotidien.

La santé évolue, que pouvez-vous me dire sur le SEGUR ?

En tant que pharmacien, je trouve que le SEGUR de la santé est une formidable opportunité pour rattraper le retard que nous avons pris par rapport aux autres pays européens. Il nous permettra de donner les moyens au patient d’être acteur de sa santé tout en améliorant le cadre de travail des professionnels de santé.

Pour la première fois, les professionnels de santé, les ordres, les syndicats, les étudiants, la CNAM, l’ANS, la HAS …se mobilisent en même temps pour un même objectif : accélérer la mise en œuvre de la feuille de route du numérique en santé. Ils unissent leurs forces pour moderniser et numériser la santé française et ainsi combler le fossé qui existe avec beaucoup de nos voisins européens.

Cet investissement historique, financé par le Plan de Relance et Résilience Européen, permettra à chaque français de bénéficier d’un Espace Numérique de Santé, alimenté et utilisé par tous les acteurs de sa santé, qui permettra de mieux prévenir et mieux soigner.

Le SEGUR va rythmer notre planning pour les deux prochaines années mais aussi celui du monde médical en général. Toutes les équipes LEO sont grandement motivées par ce projet, nous sommes d’ores et déjà engagés dans le processus de référencement SEGUR.

LEO sera évidemment labélisé SEGUR, et nous vous accompagnerons lors du déploiement de cette version dans vos officines.